Référencement naturel 19 janvier 2021


Référencement naturel : le guide complet (2021)

Sans visiteurs, votre site n’a aucune utilité. Le référencement naturel permet d’attirer des visiteurs organiquement (c’est-à-dire sans publicités). Découvrez comment fonctionne le référencement naturel et comment optimiser votre site pour être bien référencé en 2021.




Dans ce guide :

Référencement naturel : c’est quoi ?

Comment fonctionne le référencement naturel ?

Pourquoi mettre en place une stratégie SEO ?

Référencement naturel ou payant : lequel choisir ?

Comment fonctionnent les moteurs de recherche ?

Comment faire un bon référencement naturel ?

Les métiers du référencement naturel

Comment améliorer son référencement naturel ?

  1. Faire un audit
  2. Faire une étude de mots-clés
  3. Examiner la concurrence
  4. Repérer les opportunités d’amélioration
  5. Passer à l’action
  6. Mesurer votre progression

Combien de temps faut-il pour améliorer son référencement naturel ?

Comment mesurer les résultats d’une stratégie de référencement naturel ?
5 mythes sur le référencement naturel

Les statistiques du seo en 2021




Référencement naturel : définition

Le référencement naturel (Search Engine Optimization en anglais) regroupe l’ensemble des méthodes et techniques visant à positionner un site dans les premiers résultats des moteurs de recherche.


Aussi appelé tout simplement référencement ou SEO, il sert principalement à améliorer la visibilité d’un site internet et à attirer du trafic organique (c’est-à-dire sans publicités). Le référencement naturel concerne tous les moteurs de recherche, bien que beaucoup concentrent leurs efforts sur Google, qui possédait plus de 85% des parts de marché en France en 2020.




Comment fonctionne le référencement naturel ?

A chaque fois qu’un utilisateur fait une requête, les moteurs de recherche doivent trouver dans leur base de données les pages qui correspondent et les trier pour proposer les résultats les plus pertinents en premier. Plus l’utilisateur trouve ce qu’il cherche rapidement, plus il sera satisfait du moteur de recherche. La qualité de l’algorithme est donc la priorité des moteurs de recherche.


Avant les années 2000, ce tri s’effectuait uniquement sur base des mots-clés utilisés. Les modérateurs des sites web de l’époque avaient alors recours à une technique appelée le “Keyword Stuffing”, ou “bourrage de mots-clés” en français.


Pour améliorer la pertinence des résultats, les moteurs de recherche (menés par Google) ont introduit de nouveaux critères petit à petit : la notoriété, l’expertise, la qualité du contenu, … En 2020, Google utilise plus de 200 critères différents.


Nous verrons quels sont ces critères plus en détail par la suite.




Pourquoi mettre en place une stratégie SEO ?

Selon une étude récente, le premier résultat des moteurs de recherche attire 28.5% du trafic.


En comparaison, le 4e résultat attire seulement 8% du trafic, et très peu de gens se rendent jusqu’à la deuxième page, à tel point que cela a donné naissance au fameux dicton : “Le meilleur endroit pour cacher un corps est la deuxième page des résultats de recherche”.




Référencement naturel ou payant : lequel choisir ?

Pour que votre site apparaisse haut placé dans les résultats de recherche, vous avez deux options : les résultats organiques et les résultats sponsorisés.


Par opposition au référencement naturel, le référencement payant consiste à payer pour se classer sur les moteurs de recherche. Les résultats sponsorisés sont affichés distinctement dans les résultats de recherche.


Les avantages du référencement naturel

Le référencement naturel est une stratégie de long terme : créer tout le contenu nécessaire pour se classer prend du temps, et les robots des moteurs de recherche mettent parfois un moment avant de revenir sur un site pour enregistrer les changements. Cette stratégie est particulièrement appréciée en marketing digital pour 3 raisons :

  • Le SEO est une source de trafic gratuite : une fois la stratégie SEO implémentée, vos contenus attireront des visiteurs gratuitement.
  • Le référencement booste votre crédibilité : quand votre site apparaît sur une grande partie des mots-clés pertinents dans votre domaine, c’est une marque de crédibilité pour les utilisateurs.
  • Le référencement naturel vous met en avance sur votre compétition : si vous prenez la place de l’un de vos concurrents dans les résultats de recherche, cela signifie que vous récupérez son trafic organique… et que vos concurrents sont désavantagés !


Les avantages du référencement payant

Le référencement payant a également ses avantages. C’est une stratégie très efficace à court terme qui permet de récupérer du trafic pendant tout le temps nécessaire pour que le site se classe de manière organique. Il permet également de cibler le trafic plus précisément que le référencement naturel puisque vous pouvez choisir à quel type d’audience vous souhaitez montrer vos résultats sponsorisés.


A long terme, toutefois, le référencement naturel est plus intéressant car le trafic organique est entièrement gratuit. En comparaison, avec le référencement payant, vous payez pour chaque clic vers votre site.


A retenir :


Le référencement naturel attire du trafic gratuit et booste votre crédibilité. Le référencement payant, lui, vous permet d’attirer du trafic à court terme si votre site n’est pas encore bien référencé. Une stratégie équilibrée contient un mix des deux approches selon les besoins de votre entreprise et vos objectifs.




Comment fonctionnent les moteurs de recherche ?

A la base du travail de classement des moteurs de recherche, il y a un algorithme. Cet algorithme est différent pour tous les moteurs de recherche, mais fonctionne plus ou moins de la même manière :

  • Les robots (aussi appelé bots) du moteur de recherche parcourent le web pour visiter les pages nouvellement créées et prendre connaissance des changements sur les pages existantes.
  • Ils enregistrent les pages dans un index : c’est ce qu’on appelle l’indexation.
  • Ces pages sont analysées par l’algorithme : quels sont les mots-clés utilisés ? De quel type de contenu s’agit-il ? Quelle est la popularité et la fiabilité du contenu ?
  • L’algorithme classe les différentes pages dans sa base de données et les enregistre en cache.
  • Lorsqu’un utilisateur fait une recherche, l’algorithme va rechercher les pages pertinentes dans le cache et délivre une liste de résultats.
  • La manière dont les utilisateurs interagissent avec les pages de résultats peut avoir une influence sur le classement des pages.


L’objectif final de tous les moteurs de recherche est de proposer des résultats complets, fiables et utiles pour que l’utilisateur trouve la réponse à sa question le plus rapidement possible.


Pour y parvenir, ils tentent de comprendre l’intention de recherche derrière les mots utilisés par l’utilisateur. Les algorithmes sont de plus en plus performants à ce sujet, c’est pourquoi la répétition du mot-clé a aujourd’hui moins d’importance pour le référencement naturel que le champ lexical utilisé dans un texte.


Les moteurs de recherche se basent aussi sur la localisation du navigateur, l’historique des recherches, le type d’appareil utilisé et la langue détectée pour proposer des résultats pertinents à leurs utilisateurs.


L’algorithme Google

Bien que chacun des algorithmes aient leurs spécificités, la plupart des experts en référencement naturel se basent principalement sur l’algorithme de Google, qui est le plus évolué et le plus utilisé de tous les moteurs de recherche. Voici les spécificités à connaître sur
l’algorithme Google en 2021.


PageRank

PageRank est l’une des toutes premières évolutions de l’algorithme de Google. Il date de l’époque ou les sites internet étaient simplement évalués sur base du nombre de liens avec les autres sites. Chaque page possède un PageRank, un indice qui permet à Google de classer les pages. Pour avoir un PageRank élevé, il faut avoir un grand nombre de liens vers votre site venant de pages qui ont elles-mêmes un PageRank élevé.


Google Panda

Google Panda est une mise à jour de l’algorithme Google qui a vu le jour en 2011. Elle a pour but de pénaliser les sites de basse qualité et de privilégier les sites qualifiés. De nombreux sites web ont reçu des pénalités graves à la sortie de cet algorithme. Grâce à Google Panda, aujourd’hui, il est devenu très difficile pour les sites frauduleux ou de faible qualité d’apparaître dans les résultats de recherche.


Google Penguin

La mise à jour Google Penguin est arrivée en 2012. Elle renforce le travail entamé par Google Panda en pénalisant les sites suroptimisés (voir l’exemple de “Keyword Stuffing” évoqué ci-dessus). Son but est d’éliminer les sites utilisant des techniques SEO frauduleuses (aussi appelées “black hat”) et les sites représentant un danger de spam des résultats de recherche.


E-A-T

En 2018, Google a annoncé l’introduction de nouveaux critères de classement. Ils peuvent être résumés avec les lettres E-A-T :

  • E = Expertise : un contenu ‘expert” est un contenu complet, avec des sources solides et référencées.
  • A = Authority (légitimité en français) : un contenu légitime doit être rédigé par un spécialiste dans le domaine ou faire intervenir des spécialistes.
  • T = Trust (confiance en français) : un site doit être transparent sur ses activités et avoir des références suffisantes (mentions, liens, réseaux sociaux, …) pour être considéré comme digne de confiance.


Ces directives sont encore plus importantes pour les sites YMYL (Your Money Your Life = Votre Argent Votre Vie en français). Google est particulièrement exigeant envers les sites qui touchent à des domaines décisifs dans la vie de ses utilisateurs, comme la santé, la finance, les vacances (source de dépense importante) et tout ce qui touche à l’argent ou à la vie des gens. La mise à jour de Google du 2 décembre 2020 a d’ailleurs affecté ces sites web en particulier.


A retenir :


Les algorithmes des moteurs de recherche utilisent des robots pour visiter, enregistrer et classer les pages des sites web. L’algorithme de Google est le plus évolué et privilégie les sites de qualité qui ont des références solides, du contenu de qualité et une légitimité démontrée.




Comment faire un bon référencement naturel ?

Google fait environ 500 mises à jour à son algorithme chaque année et se base sur 200 critères différents pour classer les sites web. Il est impossible de détailler tous ces éléments en un seul article, mais nous allons tenter de vous donner les clés principales qui vous permettront de vous référencer.


Les 3 piliers du référencement naturel : expertise – légitimité – confiance

Comme évoqué plus haut, l’introduction de l’E-A-T est l’évolution majeure la plus récente de l’algorithme Google. En 2021, les trois piliers du référencement naturel sont donc l’expertise, la légitimité et la confiance.


Pour avoir un bon score E-A-T, basez votre contenu sur des références fiables et documentez toutes vos sources. Faites intervenir des experts autant que possible et soyez transparent sur votre entreprise : qui êtes-vous ? Comment êtes-vous rémunéré ? Quelle est votre mission ? Qui sont les experts dans votre équipe ? Enfin, assurez-vous d’attirer des liens venant de sites de qualité vers le vôtre.


Quels critères importent le plus ?

Voici une liste des critères les plus importants en référencement naturel. Il en existe bien plus, mais ceux que nous avons sélectionnés priment généralement sur les autres.


Le contenu de qualité

Comme nous l’avons évoqué avec E-A-T et les autres mises à jour de l’algorithme, le contenu de qualité est l’un des éléments les plus importants pour les moteurs de recherche, et notamment Google. Le contenu de qualité prouve votre expertise et votre fiabilité non seulement à Google, mais aussi à vos utilisateurs. Le contenu permet d’un côté d’assurer votre référencement, et de l’autre de convertir vos prospects. On dit souvent qu’il n’y a pas de référencement sans contenu, et qu’il n’y a pas de contenu sans référencement !


L’intention de recherche

Comprendre l’intention de recherche des utilisateurs est primordial pour vous classer sur un mot-clé. Par exemple, si quelqu’un recherche “hôtel à Londres”, il voudra probablement voir une liste d’hôtels à Londres, avec l’avis de touristes qui y ont séjourné et une description du quartier. Un article avec pour sujet “Les meilleurs hôtels de Londres” aura beaucoup plus de succès SEO qu’un article comme “les avantages de notre service petit-déjeuner ».


Les mots-clés

L’utilisation de mots-clés est évidemment toujours importante en SEO. Mais la manière d’utiliser les mots-clés diffère d’il y a 5 ou 10 ans. En 2021, les mots-clés servent surtout d’indicateurs pour comprendre l’intention de recherche. Ils sont une base qui permet de savoir ce que les utilisateurs recherchent et combien recherchent la même requête. Mais un texte ne doit plus être truffé de mots-clés pour être référencé : c’est même le contraire ! L’idéal est de placer le mot-clé de manière naturelle à travers le texte et, surtout, d’utiliser le champ lexical approprié.


La navigation mobile

En 2019, 61% des recherches Google étaient effectuées sur mobile (Statista). C’est donc tout naturellement que le moteur de recherche a commencé à favoriser les sites adaptés aux mobiles puisqu’ils proposent une meilleure expérience à leurs utilisateurs. Pour savoir si votre site web est adapté au mobile, utilisez l’outil gratuit de Google.


La sécurité

La sécurité est un facteur déterminant pour les moteurs de recherche. Les sites non sécurisés n’ont aucune chance de se référencer. Vérifiez que votre site utilise le protocole HTTPS (et si ce n’est pas le cas, assurez-vous de résoudre ce problème très rapidement !)


La rapidité

La rapidité du site est un facteur extrêmement important. Selon une étude réalisée par Google en 2018, plus de la moitié des utilisateurs quittent un site s’il n’est pas entièrement chargé après 3 secondes. Sachant que le même site web prend plus de temps à charger sur un appareil mobile, qui est moins puissant, optimiser la vitesse de chargement sur mobile est une priorité en SEO mais aussi pour optimiser vos conversions. Vous pouvez tester la rapidité de votre site web avec cet outil.


L’architecture du site

L’architecture du site est importante car elle donne aux moteurs de recherche des indications sur l’organisation du site et sur la fonction des différentes pages. La règle d’or pour une bonne architecture : vous devez pouvoir accéder à n’importe quelle page du site en 3 clics ou moins.


Les balises schéma

Les balises sont des indicateurs visibles uniquement pour les moteurs de recherche. Elles peuvent indiquer la fonction d’une page, son organisation, son objectif et bien plus. C’est souvent le développeur web qui va s’occuper de mettre en place les balises. Toutes les balises disponibles et leur fonctionnement sont accessibles sur schema.org.


Les balises on-page

Les balises on-page (“sur la page” en français) fournissent également des indications aux moteurs de recherche. Il s’agit par exemple des balises marquant les différents niveaux de titre, les balises de description d’une image, les balise de description du contenu de la page, … Elles sont généralement mises en place par la personne qui crée le contenu de la page.


La structure de liens internes et le netlinking

Comme nous l’avons vu, l’algorithme PageRank de Google classe les sites en fonction du nombre de liens. Les liens internes sont tout aussi importants que les liens externes mais remplissent une fonction différente :


  • Les liens internes renforcent la structure du site et aident les robots des moteurs de recherche à naviguer d’une page à l’autre. Ils permettent aussi de placer une page dans son contexte et d’attirer les visiteurs vers d’autres pages de votre site.
  • Les liens externes, ou netlinking, permettent de gagner en autorité aux yeux des moteurs de recherche mais aussi de vos visiteurs et d’attirer du trafic.


La notoriété

La notoriété a toujours été un facteur de référencement naturel important, et encore plus depuis l’introduction d’E-A-T. La notoriété peut s’acquérir via le netlinking, les mentions (votre marque est mentionnée sans lien vers votre site), les réseaux sociaux (plus votre audience est engagée, plus votre notoriété s’améliore), etc.


A retenir :

Il existe plus de 200 facteurs de référencement naturel. Les plus importants d’entre eux sont :

  • Le contenu de qualité
  • Comprendre l’intention de recherche
  • Utiliser les bons mots-clés
  • Optimiser pour la navigation mobile
  • Sécuriser son site (HTTPS)
  • La rapidité de chargement
  • Une architecture claire
  • L’utilisation des balises schéma
  • L’utilisation des balises “on-page”
  • Les liens internes et le netlinking
  • La notoriété


Cette liste n’est évidemment pas exhaustive. La compétition joue aussi un grand rôle dans le référencement d’une page.




Les métiers du référencement naturel

Le référencement naturel est une discipline très large qui demande des compétences multiples : certains aspects touchent au côté technique du site, d’autres au contenu et d’autres encore à l’interaction entre la marque et ses clients. Voici un petit résumé des 3 métiers du SEO.


Le SEO technique

Le SEO technique comprend tout ce qui a trait aux aspects techniques du site : vitesse de chargement, balises, architecture du site, optimisation pour le mobile, … Pour mettre en place le SEO technique, il faut être appuyé par un développeur (ou savoir coder soi-même). Lorsque vous créez ou refaites votre site web de zéro, il est conseillé de choisir un développeur qui connaît les bonnes pratiques SEO pour partir sur de bonnes bases.


Le SEO “on-page” et le rôle du contenu

Le SEO dit “on-page” (“sur la page” en français) est toute la partie qui concerne le contenu des pages. Un spécialiste en SEO “on-page” s’occupe de la recherche de mots-clés et de l’optimisation des contenus. Il propose aussi des stratégies pour cibler plus de mots-clés ou améliorer le positionnement sur un mot-clé spécifique.


A quoi ressemble un contenu SEO de qualité ?


Un contenu de qualité optimisé pour le référencement naturel rassemble ces 3 composantes :

  • Agréable à lire : sa lecture est facile et agréable, il donne envie de lire jusqu’au bout et d’aller voir le reste du site.
  • Informatif : il apporte de la valeur au lecteur, l’aide à résoudre un problème ou à répondre à une question. Les informations sont complètes et proviennent de sources fiables.
  • Optimisé : le mot-clé est utilisé de manière naturelle et le texte utilise le champ lexical approprié. Le texte prend en compte l’intention de recherche des utilisateurs.


Exemple :


Le site Woopets occupe la première place pour la requête “berger allemand”. Ils ont bien compris l’intention de recherche des utilisateurs : en apprendre plus sur cette race avant d’adopter un chien. Ils livrent des informations précises et très complètes sur l’histoire du chien, son caractère, les soins dont il a besoin et toute autre information qu’un futur propriétaire de berger allemand devrait connaître. Bien qu’il soit très long, le texte se lit facilement et est intéressant jusqu’au bout. Des images, vidéos et avis de propriétaires de berger allemands viennent appuyer leurs propos.


Le seo “off-site”

Le SEO dit “off-site” regroupe les actions de référencement naturel qui prennent place en dehors du site. Par exemple :

  • La présence de liens externes de qualité
  • L’engagement sur les réseaux sociaux
  • Les mentions de la marque sur d’autres sites et plateformes
  • Les avis clients sur des plateformes extérieures
  • ….





Voyons à présent comment améliorer votre référencement naturel en pratique.


1. Faire un audit

La première chose à faire pour améliorer votre référencement naturel est de découvrir les problèmes de votre site actuel. Vos pages sont-elles visibles pour les moteurs de recherche ? Votre site est-il rapide ? L’audit vous permettra de mettre le doigt sur les éléments qui nécessitent une amélioration.


Pour réaliser un audit SEO de votre site, utilisez des outils comme Google Search Console, Semrush, Page Speed Insights et Google Analytics.


2. Faire une étude de mots-clés

Pour être bien référencé, vous devez connaître les mots-clés que votre audience utilise lorsqu’elle recherche des informations en ligne. Une étude de mots-clés permet de repérer et de lister les mots-clés pertinents sur lesquels vous devrez essayer de vous classer pour attirer vos prospects vers votre site.


Commencez par faire un brainstorming de tous les termes liés à votre domaine auxquels vous pouvez penser. Mettez-vous dans la peau de vos clients et imaginez ce qu’ils recherchent. N’ayez pas peur de viser large : même si un mot-clé n’est pas immédiatement lié à votre produit ou service, il pourra vous être utile si c’est un terme que vos clients utilisent. AnswerThePublic peut aussi vous aider à découvrir les questions que vos visiteurs se posent.


Ensuite, utilisez des outils comme Google Keywords Planner pour découvrir combien de recherches par mois sont réalisées pour chaque mot-clé. D’autres outils comme Ubersuggest vous permettront de connaître le niveau de compétitivité de chaque mot-clé. Si un mot-clé est compétitif, cela signifie qu’il sera plus dur de vous classer car les concurrents ont déjà fait un gros travail SEO sur leur propre site.


Examiner la concurrence

Allez voir ce que font vos concurrents les mieux référencés et découvrez ce qui marche pour eux. La concurrence est un bon indicateur de ce qui marche : vos concurrents les mieux classés pour un mot-clé sont ceux qui ont compris la réelle intention de recherche des utilisateurs et qui couvrent le sujet de manière pertinente.


Tentez aussi de déceler les mots-clés pour lesquels vos concurrents sont moins présents. Ces mots-clés sont une belle opportunité pour vous de classer votre site sans trop de difficulté.


Repérer les opportunités d’amélioration

Maintenant que vous avez repéré les mots-clés pertinents sur lesquels vous devriez vous classer et que vous avez analysé vos concurrents, vous avez toutes les clés en main pour découvrir les opportunités d’amélioration les plus efficaces pour votre site. L’idéal est de choisir des mots-clés avec un grand volume de recherches mais pour lesquels la concurrence est faible car c’est là que vos efforts donneront le plus de résultats.


Passer à l’action

Les 4 étapes précédentes vous auront permis de réaliser un plan d’action spécifique pour améliorer votre référencement naturel. Il ne vous reste plus qu’à passer à l’action en mettant en place les changements nécessaires (autant au niveau technique qu’au niveau du contenu). Vous pouvez vous faire accompagner par une agence SEO pour gagner du temps et profiter de son expertise. L’agence SEO peut aussi vous aider à mettre en place votre stratégie et votre plan d’action si vous n’avez pas les connaissances ou les ressources nécessaires.


Mesurer votre progression

Le travail ne s’arrête pas là : vous devrez suivre votre progression régulièrement via des outils comme Google Search Console et Google Analytics pour mesurer les résultats de votre stratégie et découvrir ce que vous pouvez améliorer.




Combien de temps faut-il pour améliorer son référencement naturel ?

Le référencement naturel est un travail sur le long terme. La durée nécessaire avant de voir l’impact de vos changements peut aller jusqu’à 6 mois, voire 1 an si votre site était très mal référencé au départ. Il ne faut donc pas s’attendre à voir des changements du jour au lendemain.




Comment mesurer les résultats d’une stratégie de référencement naturel ?

Pour mesurer les résultats de votre stratégie SEO, voici les métriques clé à analyser :


  • Le trafic organique : combien de visiteurs sont venus sur votre site depuis les moteurs de recherche sans publicités ?
  • La position de votre site sur vos mots-clés : votre site est-il bien classé sur vos mots-clés cibles ?
  • Le taux de clic : sur toutes les personnes qui ont vu votre site dans les résultats de recherche, combien ont cliqué ?
  • Le taux de rebond : combien d’utilisateurs ont quitté votre site immédiatement sans avoir interagi avec votre contenu ?
  • L’autorité du site : l’autorité d’un site est un élément de mesure qui prend en compte les facteurs qui jouent sur l’entièreté de votre site. Elle peut être mesurée avec l’outil Moz.
  • Le netlinking : combien de sites font des liens vers le vôtre ? Est-ce que ces sites sont de qualité ?
  • Le temps passé sur la page : si vos utilisateurs passent du temps sur votre site, cela signifie que vous avez satisfait leur intention de recherche.
  • Le taux de conversion : combien de vos visiteurs organiques sont devenus des clients ? Vous pouvez mesurer l’impact du SEO sur votre chiffre d’affaires grâce à des rapports personnalisés dans Google Analytics.




5 mythes sur le référencement naturel

Beaucoup d’idées reçues circulent à propos du référencement naturel. Démantelons une fois pour toutes les 5 mythes les plus fréquents en SEO.


Le but du référencement naturel est d’être n°1

Beaucoup pensent que viser la première place dans les résultats de recherche est le but ultime du référencement naturel car le premier résultat récolte le plus de trafic.


En réalité, ce n’est pas toujours vrai ! Le premier résultat attirera plus de trafic pour le mot-clé concerné uniquement. Cependant, les visites vers une page ne viennent pas que d’un seul mot-clé, mais de plusieurs ! Le résultat n°2 ou 3 peut très bien avoir plus de visites que le n°1 car il est classé sur plus de mots-clés différents.


Le vrai objectif du référencement naturel, c’est d’attirer du trafic. Attention à ne pas perdre cela de vue.


Le référencement naturel est un travail qui ne se fait qu’une fois

Si vous n’avez jamais fait de référencement naturel sur votre site, vous pensez peut-être qu’il suffira d’un travail de quelques mois pour mettre tout en place.


Sauf que le SEO est un effort dans la durée : une fois les premières actions mises en place, il faut sans cesse revoir le site, rafraîchir le contenu et suivre les dernières modifications des algorithmes (Google fait une dizaine de changements à son algorithme chaque jour !).



Si les grandes marques le font, ça marchera pour moi aussi !

Ce n’est pas parce qu’une grande marque met en place une stratégie qu’elle est forcément efficace. Et même quand elle l’est, cela ne veut pas dire que cette stratégie fonctionnera pour votre site.


De plus, les grandes marques ont une plus grande marge d’erreur car elles sont moins affectées quand elles se trompent grâce à leur notoriété.


Trouvez ce qui fonctionne pour votre site. Ne copiez pas les grandes marques.


Pour qu’une page soit référencée, elle doit contenir une grande densité de mots-clés

Il fut un temps ou les algorithmes n’étaient pas assez intelligents pour repérer si un texte était écrit de manière naturelle. A l’époque, plus le mot-clé apparaissait sur une page, mieux la page était référencée. On assistait alors à toutes sortes de pratiques, comme écrire le mot-clé en blanc sur fond blanc pour qu’il soit invisible pour l’utilisateur mais visible pour les moteurs de recherche.


Ce temps est bel et bien révolu. Aujourd’hui, la densité du mot-clé n’a plus aucune influence sur le classement d’une page. Le plus important est le champ sémantique utilisé, le titre et la qualité du contenu. Un contenu de qualité qui attire des liens vers votre site et répond à l’intention de recherche vous ramènera bien plus de bénéfices SEO qu’un contenu avec une grande densité de mots-clés mais qui n’apporte aucune valeur.


Les résultats sponsorisés aident le référencement

Si les résultats sponsorisés peuvent vous aider à obtenir du trafic (payant), ils n’influencent en rien votre classement organique. Quel que soit votre budget, payer des publicités Google ne vous aidera pas à être mieux référencé.




Les statistiques du référencement naturel en 2021

  • Le premier résultat organique sur Google récolte en moyenne 32.5% des clics. (Chitika)
  • Un contenu qui apparaît sur la première page de Google contient en moyenne 1890 mots. (Backlinko)
  • En moyenne, 51% de tout le trafic d’un site provient de la recherche organique. En comparaison, 10% provient de la recherche payante et 5% des réseaux sociaux. (BrightEdge)
  • Plus de 40% des revenus d’un site sont générés par le trafic organique. (BrightEdge)
  • 39% des acheteurs ont été influencés par une recherche en ligne (Think with Google)
  • Les contenus longs qui reçoivent plus de partages et de liens que des contenus plus courts font plus de 1000 mots. (Buzzsumo/Moz)
  • Plus d’un milliard de personnes utilisent la recherche Google chaque mois (Google via Business Insider)
  • En 2016, Google a apporté plus de 1600 améliorations à son moteur de recherche. (Google)